Maléfique !

Salutations bande de créatures étranges !

Quand vous étiez petit (ou encore maintenant), ne vous est-il jamais arrivé d’être d’avantage fasciné par les méchants de vos dessins animés favoris, plutôt que par les gentils ?

Alfred Hitchcock a lui même dit « Meilleur est le méchant, meilleur est le film ». Citation qu’on peut facilement vérifier avec des films bien connus. Si je vous dis « Star Wars » vous répondrez presque instinctivement « Darth Vader » et c’est sûrement l’exemple le plus flagrant quand on pense qu’une trilogie entière lui est dédiée tant sa psyché est complexe. Certains films ou dessins animés mettent en scène des méchants tellement charismatiques, qu’ils en viennent à éclipser complètement le ou les héros. Au final on ressent de l’empathie pour ces héros, et on ne sait plus vraiment ou placer nos sentiments pendant le film, tant on s’attache aux antagonistes !

Quand il s’agit de méchants charismatiques, on peut dire que Disney en a une sacrée collection. Je n’en citerai pas, mais rien qu’a l’évocation de la maison de Mickey, j’imagine que vous devez en avoir quelques uns qui vous sont venus à l’esprit !

Pourtant aujourd’hui nous allons nous focaliser sur un seul d’entre eux, ou devrais-je dire une seule. Vous la connaissez bien, elle a certainement fait faire des cauchemars à certains d’entre vous à l’époque où vous ne portiez encore que des couches, je veux parler de Maléfique !

160545

 

Hop pour le côté technique, Maléfique est un film fantastique américain de Robert Stromberg, avec dans le rôle principal Angelina Jolie.

Pour vous rafraîchir la mémoire dans le dessin animé de Disney qui date de 1959 (hé oui quand même) on ne nous apprenait pas grand chose sur le personnage de Maléfique. On savait que c’était une vilaine sorcière, qu’elle était super vénère sa race de pas avoir été invitée à la grande fête donnée pour la naissance d’Aurore, et que pour se venger, elle lui lança une malédiction qui la fera tomber (elle et tout le château si je me rappelle bien) dans un sommeil éternel à la veille de ses 16 ans, et que seul un baiser d’amour véritable donné par un prince sorti de on ne sait où pourra la faire se réveiller ! Voilà, on a bien compris qu’elle en avait gros sur la patate de pas avoir eu son accès VIP au château, sûrement parce que le noir c’était pas trop tendance à l’époque j’imagine, qu’elle a plein de pouvoir de ouf, un corbeau qui la suit partout, et une armée d’hommes sangliers un peu con sur les bords, mais armés jusqu’aux dents pour faire son sale boulot. Ah ouais accessoirement elle peut aussi se changer en dragon, ouais complètement badass. Elle a également la peau verdâtre et des cornes.

le-disney-de-1959

Hormis ces détails, on ne sait rien d’elle, mais faut quand même avouer qu’elle en impose.

Par contre là où le film est extrêmement intéressant c’est qu’il ne se contente pas de faire une adaptation bête et méchante du dessin animé que tout le monde connait, non il fait tout le contraire justement. Au lieu de s’attarder sur ceux qu’on identifie comme étant les personnages « gentils », il va se focaliser sur la jeunesse et l’événement tragique qui a conduit Maléfique à devenir ce qu’elle est, apportant donc ENFIN une explication plausible, et des détails sur la vie de ce personnage mystérieux, que tout le monde adore.

Déjà la voilà toute jeune

draft_lens21755634module170230640photo_454f98e38747b44792c4e

On est quand même loin du personnage sombre que vous connaissez, et oui elle a des ailes !

On nous apprend dès le début qu’il existe deux royaume, celui des hommes, avec l’emblématique château de la belle au bois dormant que tout le monde connait, et le monde des êtres féeriques. Les deux royaumes sont séparés par une épaisse forêt qui sert de frontière naturelle. Les deux royaumes ne se croisent d’ailleurs que très rarement, préférant faire leurs trucs dans leurs coins.

Ah tiens, regardez les trois petites fées gardiennes d’Aurore en version film. Oui celle du haut est bien l’abominable Dolores Ombrage de Harry Potter, et c’est plutôt amusant de la voir dans un tel rôle.

Maleficent

On va donc suivre la jeunesse de Maléfique (oui même en étant gentille, elle porte ce nom là, étrange mais c’est comme ça) qui finalement ne l’est pas tant que ça, tant elle est apprécié.

On la verra grandir jusqu’au moment fatidique où un événement désastreux l’anéantira moralement pour la transformer en la Maléfique qu’on connaît du dessin animé. Les deux se rejoignent d’ailleurs puisque la scène du baptême d’Aurore avec la malédiction, est quasiment calquée sur celle du dessin animé ce qui fait qu’on retrouve nos repères.

DisneysMaleficent_Dream_Trailer

Pour la suite, je peux difficilement en parler en détails sans spoiler, donc je m’en tiendrai à vous dire que la suite du film ressemble plus ou moins au déroulement du dessin animé. Pourquoi je dis « plus ou moins » ? Tout simplement parce que contrairement à l’original, ici tout est développé du point de vu de Maléfique, vu que c’est elle le personnage principal et pas Aurore. On voit alors des choses qu’on ne savait pas, et les événements, bien que suivant le fil conducteur du conte de Disney repris des contes populaires de Charles Perrault en 1697 et des frères Grimm en 1812, seront complètement différents.

Oui oui complètement différents. On retrouvera bien ce qu’on connait, donc Aurore qui se pique le doigt sur la quenouille, le réveil avec le baiser, la transformation en dragon, mais pas comme vous l’attendiez, ni comme vous les connaissiez. Ha ha je pique votre curiosité là hein ? C’est con je peux pas vous en dire plus !

article-2586159-1C69D3EA00000578-63_634x477

Par contre ce que je peux vous dire, c’est que cette version améliorée/changée vous semblera Largement (avec un grand « L »)  meilleure que l’originale, et de très loin. Puis franchement, c’est tellement agréable de voir un méchant pareil catapulté au rang de personnage principal d’un film qui porte son nom. Nan vraiment je ne peux que vous conseiller de le voir, ne serait-ce que pour le jeu d’acteur impeccable d’Angelina Jolie, bon c’est sûr c’est pas une actrice de seconde zone en même temps, mais quand même. L’histoire ne vous laissera pas de marbre tant c’est bien foutu au niveau du scénario, c’est d’ailleurs impressionnant de voir à quel point c’est bien géré.

Bref allez le voir, ça vaut vraiment le coup, j’étais sceptique au début, puis finalement grosse claque dans ma gueule, et ça fait bien plaisir ! Ah oui et pour ceux qui se posent la question, non ça ne chante pas dans le film, et ça c’est pas mal aussi.

Allez, kiffez bien votre endive, je vous kiffe de l’œil !

MAL_14x48_v5_sml-2-750x400

Hop pour acheter/préco le film, c’est par là :

Maléfique (DVD)

Maléfique [Blu-ray]

Maléfique – Combo Blu-ray 3D

Publicités

2 commentaires sur « Maléfique ! »

  1. A la sortie du film, je me suis dit : Non, c’est pas possible, qu’est ce qu’ils nous ont fait là? Après, j’avais encore moins envie de le voir, je dois avouer que je n’aime pas beaucoup « La Jolie »… Et puis, j’ai vu des extraits. Entendu divers avis, tous assez favorables, dont un en particulier, qui a fini par me convaincre. Je suis donc allée le voir, avec tout de même une certaine méfiance. Finalement, une très belle surprise. Un vrai bon moment. Et je dois dire j’ai été bluffée par le jeu d’Angelina Jolie, qui est parfaite. J’ai adorée vraiment l’histoire du point de vue du personnage qui pendant des décennies a été perçu comme le méchant du conte. Allez y sans hésiter!

    J'aime

Laissez donc un commentaire cosmique unilatéral

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s