La Planète des singes : L’Affrontement !

Salutations bande de bouffeurs de bananes !

Vous avez aimé suivre les pérégrinations de César, le bébé singe en couche culotte, qui devient leader d’une tribu de supers singes intelligents qui n’ont pour seul et unique but de vivre en paix, en marge de toute discrimination humaine ?

Réjouissez vous, il est de retour, et cet opus est encore meilleur que le premier !

affiche-preventive-us-du-film-la-planete-des-singes-l-affrontement-11053107roerw

 

Pour ce deuxième volet, Matt Reeves (Cloverfield) succédera à Rupert Wyatt pour la réalisation.

L’histoire prend place dix ans après la fin du premier film, où on apprend que le traitement contre la maladie d’Alzheimer conçu par le scientifique Will Rodman (James Franco), qui a été principalement inoculé à des singes pour des tests cliniques, aura muté en une immonde maladie surnommée « Grippe Simienne » qui aura anéanti la quasi totalité de la population mondiale en l’espace de dix ans.

On retrouve donc notre joyeuse tribu de singes qui a pris de l’âge, et qui vit toujours dans la forêt proche de San Francisco où ils s’étaient réfugiés à la fin du premier film. On est d’ailleurs super contents de retrouver ce bon vieux Maurice !

crop2_Maurice1

Les singes se sont complètement appropriés la forêt, qu’ils ont aménagé selon leur besoin, avec même un village fortifié sur son point le plus haut. Ils vivent paisiblement, et d’un point de vue humain ressemblent fortement à une tribu indienne, par rapport à leur niveau technologique, les outils qu’ils utilisent, leurs coutumes et autres.

Cela fait bien longtemps qu’ils n’ont pas vu d’humains et ils pensent qu’ils ont fini par tous mourir. Jusqu’au jour où ils en croisent tout un groupe ! Bah! oui, ne faites pas genre vous êtes surpris, c’était un peu obligé, sinon le film n’aurait eu aucun sens, de plus on le voit dans la bande annonce !

On apprend qu’une colonie entière d’humains survivants , vivent tant bien que mal dans les ruines de San Francisco, et qu’ils explorent la forêt, dans le but d’aller au barrage pour ré-alimenter la ville en électricité, histoire de retrouvé un peu de confort.

article-0-1FA3266800000578-958_634x441La-Planete-des-Singes-LAfrrontement-Dawn-of-the-Planet-of-the-Apes-de-Matt-Reeves

Vous vous doutez bien que c’est à partir de ce moment là que ça va coincer, puisque aussi bien chez les humains que chez les singes, il y a dissension, avec d’un côté ceux qui veulent la cohabitation pacifique, et de l’autre ceux qui prônent l’asservissement, ou l’éradication de l’autre espèce.

Planète-singes-affrontement03

Tout le film va reposer sur cet équilibre fragile que certains tentent de maintenir et d’autres de détruire tout en évoluant de façon crescendo.

Si on connait un minimum la véritable histoire de la planète des singes, on se doute indubitablement de la tournure que vont prendre les événements, mais malgré cela, la mise en scène du film est suffisamment bien foutue pour qu’on en vienne à très fortement espérer un dénouement différent, grâce entre autres à de nombreux rebondissements scénaristiques qui jalonnent toute l’histoire, nous faisant passer par toutes sortes de ressentis différents.

XXX DAWN-PLANET-APES-MOV-JY-3806-.JPG A ENT

Un scénario bien ficelé, sans réel temps mort, puisque même les moments d’accalmie font progresser l’histoire. On ressent de l’empathie, autant pour les singes, que pour les humains,  si bien qu’on à même des difficultés à choisir un camp, puisque finalement tout le monde essaye de survivre, même si certains sont aveuglés par leurs sentiments.

Les scènes d’actions sont là, elles aussi et, sont justifiées, elles ne sont pas là juste pour dire « bon y a affrontement dans le titre donc faut de la bagarre », mais font avancer l’histoire aussi, même si l’issue est beaucoup plus tragique.

Concernant le jeu d’acteur, Andy Serkis et son équipe en charge de donner vie aux singes font un boulot juste monstrueux, et le mimétisme est tellement parfait qu’on oublie que les performances simiennes sont jouées par de simples humains, donnant encore plus de profondeur et de réalisme à l’ensemble.

c1783e81-7577-485b-80d8-70394ef96ec2-1404924654338 Caesar-portrayed-by-Andy-Serkis-in-performance-capture-suit-is-the-leader-of-the-ape-nation-in-DAWN-OF-THE-PLANET-OF-THE-APES.-Photo-credit-David-James. db949da08b1c8287716d11158c1dec41d0746f79 la-planete-des-singes-l-affrontement-600x280 la-planete-des-singes-l-affrontement-photo-600x280 PRESS KARIN KONOVAL AS MAURICE IN DAWN OF THE PLANET OF THE APES, APE VILLAGE, PHOTO COURTESY OF 20TH CENTURY FOX terry-notary-ape_2969295b

Au final, ce deuxième volet du reboot de la planète des singes est une réussite. La tension de l’histoire monte tout le long du film,  jusqu’au dénouement explosif inévitable aux conséquences importantes, puisqu’elles conditionnent grandement l’histoire des prochains films. De nombreux rebondissements nous tiennent en haleine et accessoirement maltraitent nos émotions. On s’attache énormément aux personnages et on prend plaisir à suivre l’histoire sous les différents points de vues des protagonistes, aussi bien bon que mauvais. Mais surtout on en redemande !

Bref si vous ne l’avez pas encore vu, je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus avant qu’il ne soit plus en salle, ce serait dommage de rater ça sur grand écran, ne serait-ce que pour les panoramas impressionnants !

Kiffez bien votre endive !

la-planete-des-singes

 

 

Hop pour commander c’est ici :

La Planète des Singes : L’Affrontement – 1 DVD

La Planète des Singes : L’Affrontement – 1 Blu-ray 3D + 1 Blu-ray 2D + 2 DVD (dont 1 Bonus) + DHD – Edition Collector Pack Métal

La Planète des Singes : L’Affrontement – 1 Blu-ray+ DHD

La Planète des Singes : L’Affrontement – 1 Blu-ray 3D + 1 Blu-ray 2D + DHD

La Planète des Singes : L’Affrontement + Les Origines – Coffret 2 Blu-ray

La Planète des Singes : L’Affrontement + Les Origines – Coffret 2 DVD

Publicités

Un commentaire sur « La Planète des singes : L’Affrontement ! »

  1. Un bon moment cinéma! Les effets spéciaux sont bluffants. C’est tellement bien fait qu’on en oublie que les singes sont joués par des humains. A voir!

    J'aime

Laissez donc un commentaire cosmique unilatéral

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s