Terra Formars, un manga qui donne le cafard !

Pouet, jeunes gens ignorants pressés que je leur administre leur dose de savoir cosmique !

Aujourd’hui,  j’ai décidé de vous parler d’un manga relativement récent et qui n’a pas encore fait beaucoup de bruit.

Comme ça, une fois que celui-ci aura enfin la renommé qu’il mérite, vous pourrez aisément vous vanter auprès de toutes vos connaissances de l’avoir lu avant tout le monde. Fortement impressionné par cette immense preuve de personnalité, ils n’auront d’autre choix que de vous aduler et de vous hisser au rang de personnes formidables qu’il faut absolument suivre. Vous deviendrez donc un modèle pour tous les moutons composant vos cercles d’amis !

A ce moment là, vous pourrez hurler fièrement (et de façon audible de préférence) au monde entier, que si vous avez atteint un tel niveau de connaissance cosmique, ce n’est grâce qu’à, premièrement : votre formidable sens du bon goût, et deuxièmement : Moi, Sky the Pouik Pouik, votre vénérable mentor qui vous a inculqué toutes les règles de bon goût dont vos amis/choses/esclaves sexuels ne tarissent pas de faire l’éloge !

Vous verrez, vous serez encore plus en phase en dedans de vous même.

Passons dans le vif du sujet.

Le Manga s’intitule donc Terra Formars. Il fait partie de la catégorie des Seinen Manga, il ne convient donc pas de le faire lire par des personnes n’ayant pas encore toute leur maturité mentale et, certains de vos amis correspondent à ce profil, donc attention, vous risqueriez de les abrutir plus qu’ils ne le sont déjà !

Je disais donc, Terra Formars, Seinen Manga écrit par Yu Sasuga et dessiné par Kenichi Tachibana.  D’abord prépublié dans le magazine « Miracle Jump » entre Janvier et Décembre 2011, il est prépublié depuis Avril 2012 dans le magazine « Weekly Young Jump »  de l’éditeur « Shueisha », et six tomes sont sortis en août 2013. La version française est publiée par « Kazé » depuis Février 2013. Le premier tome est sorti le premier Février 2013, le second le 14 Mai 2013, le troisième le 21 Août 2013, et le quatrième est prévu pour le premier Novembre 2013 (Source Wikipédia et Kazé)

La couverture du premier tome ressemble à ça, histoire que vous ne vous trompiez pas :

photo (6)

Voilà pour la partie technique. « On s’en fou, on veut savoir de quoi ça parle nous ! » me direz vous, et vous avez raison d’être impatient de connaître l’histoire !

Alors pour le pitch initial, voilà de quoi il en retourne.

L’histoire prend place en 2599, donc dans le futur vous l’aurez compris, à moins que vous ne soyez vous même venu du futur à bord de votre Delorean dans le seul but de lire l’un des premiers articles de votre idole incontestée, donc moi, avant que celui-ci ne connaisse gloire, fortune et ne dirige l’univers. Je vous remercie d’ailleurs de cette délicate attention, j’en suis fort content en dedans de moi même !

On nous apprend que 500 ans auparavant, l’époque exacte n’étant pas spécifiée, mais pouvant voir qu’un des personnages lors des premières pages parle du 20ème siècle, il semble alors avoir une erreur. Le 20ème siècle commençant le 1er Janvier 1901 et se terminant le 31 Décembre 2000, 500 ans en arrière nous ferait arriver au 21ème siècle donc en 2099. Donc soit une petite coquille s’est glissé dans ce dialogue, soit c’est moi qui n’ai pas compris quelque chose, mais vu ma supériorité mentale, j’en doute quand même.

Bref, passons ce petit passage qui manque légèrement de clarté, et reprenons.

On nous annonce donc qu’apparemment en 2077 et pas 2099, la Terre commençait sérieusement à tirer la gueule, point de vue ressources et population, ce qui n’est pas vraiment un problème de science fiction, et qui est plus actuel qu’on ne le pense.

Les scientifiques cherchent donc une alternative à tout ce bazar et propose de coloniser la planète Mars, en la terraformant ! Pour ceux qui ne connaîtrait pas la signification de ce terme, je vous rappelle que Mars est une planète qui n’est pas vivable pour l’homme, donc le procédé de terraformation vise à changer drastiquement l’écosystème de la planète, pour permettre à la vie de s’y établir sans contrainte.

Pourquoi terraformer Mars qui se trouve à pétaouchnok de la Terre, alors que la Lune est quand même beaucoup plus près ? C’est exactement la réflexion que je me suis faite au départ et le manga nous l’explique en  nous disant que les scientifiques auraient découvert que sous la surface du sol Martien se trouverait du dioxyde de carbone gelé et qu’en réchauffant suffisamment l’atmosphère pour le libérer, ce CO² se répandrait et permettrait de lancer un processus d’effet de serre qui augmenterait considérablement la température  pour réchauffer l’atmosphère, car la température moyenne sur Mars est de  -58°C.

photo51485648646

Ok maintenant on connait le pourquoi du parce que, mais comment compte t-il s’y prendre ? Tout simplement en envoyant des quantités astronomiques de « Lichen » (je vous laisse l’occasion d’aller vous même chercher ce que c’est, pour ceux qui ne le saurait pas, sinon cet article de blog se transformera rapidement en émission d’Igor et Grichka. Si vous ne les connaissez pas non plus, ça vous fera un deuxième truc à chercher. Remerciez moi, vous vous coucherez moins ignorants ! ) bien particulier et une forme de vie de couleur foncée bien spécifique, ultra résistante dans à peu près tout les cas de figure, vous l’avez compris, oui des cafards !

500 ans plus tard, les humains décide d’aller voir si tout c’est bien passé en envoyant la navette « Bugs1 » avec six membres d’équipages super entraînés. Manque de bol le contact avec la navette est perdu peu de temps après son atterrissage, c’est con hein?

Bugs1_crew

22 ans plus tard, une missions « Bug2 » est mise sur pied et envoi cette fois-ci un équipage de quinze personnes pas entraînés du tout. Non cette fois-ci ils ont envoyé des rebuts de la société, ou des gens pauvres ou criblé de dettes n’ayant rien à perdre en leurs disant « Hey toi le miséreux, si tu va sur Mars pour éradiquer les milliards de cafards qui sont sur Mars, bah on te verse un gros chèque, tu kiff ? Par contre faut subir une opération extra expérimentale ayant seulement 30% de chance de réussir et qui te conférera des particularités lié à certains insectes pour que tu puisse supporter plus convenablement la nouvelle atmosphère Martienne.  Tu kiff toujours c’est bon ? »

photo (7)

J’imagine que vous aussi vous commencez à flairer la grosse arnaque.

Donc voilà notre équipage de quinze personnes issus de différent pays qui arrive tout gentiment sur Mars en mode colonie de vacance « ouai on va sur Mars écrabouiller des cafards ! »

photo (1)photo (4) photo (5)

Leur mission principal est de déployer ce qu’ils appellent des « Mars Red Pro » qui sont des gros diffuseurs de super insecticide pour éradiquer la présence des cafards qui a du prendre des proportions gargantuesque en 500 ans.

photo6546885 photo (1)6454

Jusque là rien de bien compliqué, sauf que voilà, ils ont beau en balancer dans tous les sens, aucun cadavres de cafards à l’horizon. Vous avez l’impression que ça sent le caca ? Ce n’est pas qu’une impression, Au détour de leur inspection voila sur quoi ils tombent. Plus trop grand chose à voir avec les cafards qu’on connait hein ?

photo154161

En gros vous prenez tout ce qui fait la puissance d’un cafard, donc, sa vitesse super élevée, sa force herculéenne, et son incroyable adaptation à la plupart des merdes créées par Mère Nature, et vous la mettez à l’échelle humaine et en plus sous forme humanoïde. Ça fait furieusement envie hein ?  Bah la planète en est farcie, donc pas étonnant que leur tue mouche en bombe ne les fait même pas renifler. Comble du comble, ils ne sont absolument pas amicaux envers la race humaine ! C’est pas la plus belle destination de vacances de la galaxie ça ?

photo (2)

La suite du tome 1 se déroule en une course contre la montre pour tenter d’abord de comprendre pourquoi ils ont muté de cette façon, ensuite survivre, accessoirement tenter de se barrer en lieu sûr, voir retourner sur la Terre, survivre et essayer de ne pas mourir comme un gros caca a des années lumière de la planète bleue, ce que certain ne vont évidemment pas réussir à faire de façon plus que médiocre en plus, comme dans tout bon film de SF proposant une situation similaire. On découvre également qu’il y aurait une sorte de lien reliant cafard et être humain ! Tout un programme.

Attention cet article n’est composé que des grandes lignes du tome 1, et je n’ai principalement parlé que du début car l’action va crescendo relativement rapidement, et on entre donc vite dans le vif du sujet.

Le tome 2, de ce que j’ai pu voir dans la préview change de point de vue et de personnages (pas tous, vous vous en doutez), donc n’imaginez pas que je vous ai spoilé le tome 1. Je n’ai, en fait, quasiment rien dit, et vous vous en rendrez compte en le lisant !

photo (3)

Au final, un manga de SF bien écrit et sérieux, contenant de véritables éléments scientifiques dont je n’ai pas forcément parlé, mais on voit que le sujet a été bossé et ça franchement c’est un plus non négligeable. Le début contient principalement des pages expliquant le background de l’histoire, et l’action nerveuse se met rapidement en place. Concernant l’action, c’est également très bien dessinée, et on ressent véritablement l’impact massif de chaque affrontement. Certains personnages font plus archétype que d’autres, genre le gros badass, l’asocial etc etc, mais ce n’est pas gênant dans le sens ou le premier tome suit une narration « Game of Thronienne ». On insiste sur certain personnage en vous les présentant bien comme il faut et Paf deux pages après, bah on sait qu’on ne le reverra plus, et ça c’est un point vraiment intéressant. Les personnages sont développés comme des personnages principaux donc cela met un peu dans la confusion, car on ne sait jamais vraiment qui va y rester ou pas.

Donc pour récapituler, bien dessiné, bien écrit, une bonne trame de SF intéressante, le tout saupoudré par une ambiance résolument adulte car oui c’est tout de même un peu violent, seinen oblige !

Si je devais mettre une note je mettrais un bon 7 ou 8 sur 10, car ce tome 1 foisonne de qualité et je le conseille vivement.

Espérant que cette lecture vous a enrichie intellectuellement, votre mentor cosmique vous donne rendez-vous pour la prochaine très bientôt, et ne ratez sous aucun prétexte sous peine d’être châtié verbalement !

Hop en cadeau, les liens pour acheter les différents tomes !

Terra Formars Vol.1

Terra Formars Vol.2

Terra Formars Vol.3

Terra Formars Vol.4

Terra Formars Vol.5

Terra Formars Vol.6

Publicités

2 commentaires sur « Terra Formars, un manga qui donne le cafard ! »

Laissez donc un commentaire cosmique unilatéral

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s